Qu'est-ce qu'un logement énergivore ?

Qu'est-ce qu'un logement énergivore ?

Lorsque l’on envisage d’acheter ou de louer un bien immobilier, il est essentiel d’en vérifier la facture énergétique afin de s’assurer que ce n’est pas un logement énergivore. Cela permet d’éviter d’avoir une mauvaise surprise sur la note de chauffage, mais aussi sur le confort. Comment réussir à repérer un logement qui consomme trop d’énergie ? Voici quelques éléments de réponses.

Un logement énergivore, c’est quoi ?

Encore appelée passoire énergétique, il s’agit d’une habitation qui présente une consommation de chauffage ou de climatisation excessive, principalement due à une mauvaise isolation. Un logement énergivore implique évidemment une facture énergétique qui augmente et donc des dépenses supplémentaires. Ce phénomène est présent partout en France, mais il est possible d’éviter ce type d’habitation. Il suffit de savoir les repérer.

Comment identifier un logement énergivore ?

Afin de savoir si une habitation est concernée par la surconsommation d'énergie, il est possible de vérifier l'année de sa construction et de se rapporter au DPE.

L’année de construction du logement

Le logement énergivore peut être détecté à partir de l’année durant laquelle il a été construit. En effet, avant 1974, il n’existait aucune réglementation thermique. Ainsi, les passoires énergétiques ont généralement été construites entre 1948 et 1975. Ce sont donc des logements à éviter.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Effectuer un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) aide en général à repérer un logement énergivore. Il permet en effet d'en estimer la consommation d'énergie, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre qui en découlent.

L’étiquette énergie du DPE permet de se rendre compte immédiatement de la qualité énergétique du logement, selon un système de classement allant de A (les moins énergivores) à G (les moins économes en énergie). Ainsi, une habitation classée de E à G s’assimile à un logement énergivore.