Explication de la classe énergétique d'une maison (GES)

Explication de la classe énergétique d'une maison (GES)

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) doit être réalisé avant la vente ou la location d’un bien immobilier. Il permet non seulement de connaître la classe énergétique d’une maison ou d’un appartement, mais aussi de déterminer ses émissions de GES (Gaz à Effets de Serre). Focus !

Comment détermine-t-on la classe énergétique d’une maison ?

Le DPE a pour objectif d’évaluer la consommation énergétique d’un logement en lui attribuant une classe en fonction de sa quantité. Celle-ci est exprimée en kWh/m2.an et la notation est synthétisée dans l'étiquette énergie. Il existe sept classes énergie allant de A (logement économe) à G (énergivore). 

Le DPE permet également de déterminer les rejets de GES d’une habitation. Ainsi, il ne se calcule pas uniquement en mesurant la quantité de consommation énergétique, mais doit aussi tenir compte de la nature des énergies consommées au sein du logement. 

Zoom sur la classe GES !

Le Gaz à Effet de Serre est un phénomène naturel qui permet de chauffer la planète. Mais les excédents de GES générés par la pollution, notamment le dioxyde de carbone, a des répercussions dramatiques, principalement le réchauffement climatique. Il peut être mesuré au niveau individuel, c’est-à-dire dans chaque logement à travers le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

En fonction de son origine (électricité, énergie fossile ou renouvelable), l’impact d’un logement en émissions de ce gaz ne sera pas le même. La classe GES d’un logement se calcule donc en fonction du volume de gaz à effet de serre émis par le logement en une année. 

Les émissions sont déterminées en kg eq CO2 /m2.an sur la seconde étiquette du DPE. Ici également, le classement est constitué de 7 niveaux, de A pour l’impact le plus bas à G correspondant à l’émission la plus élevée de GES.